La palette des saveurs : une délicieuse parenthèse gourmande à Lodelinsart

Charleroi, pour ceux qui n’en sont pas, cela évoque trop souvent un tas de choses. Mais rarement très drôles. Et pourtant, si vous saviez…

Pourquoi, amis restaurateurs, fermez-vous tous le même jour dans la même zone ?

Tenez par exemple, le long de la Chaussée de Bruxelles, à Lodelinsart, on n’est pas dans le coin le plus glamour de la planète. Acapulco ou La Baie d’Along, à côté, c’est la planète Mars. Au minimum. C’est pourtant là que je me suis arrêté un lundi midi il y a peu. Ce jour mérite d’être précisé, parce que le syndrome du lundi c’est pas rien. Pourquoi, amis restaurateurs, fermez-vous tous le même jour dans la même zone ? Pourquoi ne pas vous organiser un peu, étaler vos fermetures, vous relayer ? Je ne sais pas, soyez créatifs bon sang, mais il y a 5 jours chaque semaine, voir 2 en plus le week-end. Ça laisse le choix. Parce que bon, imaginez-nous : trois zigotos à la recherche d’une assiette, pas envie d’une frite ou d’un sandwich au coin d’une rue. Le choix est loin d’être cornélien.

Découverte d’un repaire culinaire dans un magasin de déco

Grosso modo, une table prête à nous recevoir dans un rayon de 5 kilomètres. Je pose ma voiture au parking, devant un magasin de déco. Non, je ne squatte pas l’espace de stationnement d’un honnête commerçant qui va me vouer aux Gémonies s’il en a l’occasion. C’est bien ici que j’ai rendez-vous avec mes camarades de lutte. Je rentre dans le magasin. A gauche des accessoires, de la peinture, de la corde, bref de quoi passer une bonne soirée entre amis. A droite du matériel de déco, du fauteuil au candélabre géant en métal argenté en passant par des tas de peaux de moutons noirs. Au fond, à demi camouflé derrière des claustras ajourées, il y a une petite salle de restaurant. Rassurez-vous, pas d’odeur de peinture ni rien de semblable qui pourrait rappeler où nous nous trouvons.

Une symphonie culinaire du verre à l’assiette

Le jeune homme qui assure le service est affable, souriant, à l’écoute. J’ai posé mon dévolu sur une escalope parmigianna. Souvent, je choisis des plats ultrasimples, c’est là que l’on peut le mieux jauger la qualité de la cuisine. Honnêtement c’était vraiment bien exécuté. Les aubergines fondaient, la viande était bien cuite sans être sèche, et la mozza fondait comme les neiges éternelles au sommet du Mont Blanc…

La carte des vins est extrêmement réduite, on devine aisément que ce n’est pas vraiment une priorité. Et ce n’est pas un problème. C’est mieux d’être clair plutôt que de faire semblant.

En résumé, une jolie surprise du lundi, un très bon rapport prix/plaisir. N’est-ce pas ce que l’on recherche en ces périodes agitées ?

La palette des saveurs

Chaussée de Bruxelles 332, Lodelinsart 6042

(Magasin Fontaine Beauvois)

Tel 0475/76.12.58

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Titre

Aller en haut