Anju : un voyage culinaire signé Sang Hoon Degeimbre dans le quartier de Saint-Gilles à Bruxelles

Il n’aura échappé à personne qu’un des plus grands chefs aujourd’hui en Belgique, mais on pourrait déborder un peu tant l’homme est « signifiant » en matière d’intelligence gastronomique, est d’origine asiatique.

Sang Hoon Degeimbre est sommelier, cuisinier, créateur, chercheur, trouveur, il anime nos papilles et nos neurones depuis quelques décennies avec brio

C’est l’histoire d’un pays qui a souffert d’une extrême pauvreté conséquente à une guerre qui l’a largement dépassé. Morceau de terre à la merci des égos et des folies des uns et des autres, la Corée a été le lieu d’un affrontement terrible entre les deux blocs issus de la seconde guerre mondiale. En conséquence de quoi de nombreux enfants de là-bas ont été adoptés en Belgique, apportant ainsi de nouvelles racines au pays. Sang Hoon Degeimbre en est un des représentant les plus réputés. Sommelier, cuisinier, créateur, chercheur, trouveur, il anime nos papilles et nos neurones depuis quelques décennies avec brio.

Ce n’est pas un pop-up de Liernu, mais il y a cette rigueur qui est la signature de l’homme et quelques légumes bien originaux

Alors quand on annonce qu’il est pour quelque chose dans la récente ouverture de ce restaurant coréen de Saint Gilles, il y a forcément baleine sous gravillon.

Attention, ne foncez pas là en espérant déguster la cuisine de « L’air du Temps », ce n’est absolument pas le cas. Quoi que… Certes ce n’est pas un pop-up de Liernu, mais il y a cette rigueur qui est la signature de l’homme et quelques légumes bien originaux. Celui qui sait que le diable se niche dans les détails n’en a négligé aucun.

J’ai adoré les huîtres dans le jus de Kimchi, le canard fondant, la volaille au riz et au bouillon

La déco à la fois minimaliste et chaleureuse, évoque les restaurants de là-bas sans sombrer dans les clichés. Certes, je ne suis pas encore allé en Corée du Sud, mais c’est ce que je ressens.

Au niveau de la carte, on est dans l’époque avec des plats à partager. Honnêtement je suis plutôt « vierge » en matière de cuisine locale, mais les plats sont équilibrés, surprenants, fins, délicats même. Sans oublier des touches réconfortantes comme, par exemple, le KFC ( Korean Fried Chicken). J’ai adoré les huîtres dans le jus de Kimchi, le canard fondant, la volaille au riz et au bouillon. Enfin bref, j’ai vraiment tout aimé. Le service est aux petits soins, souriant, affable, mais surtout elle et il n’hésitent pas à vous guider, à suggérer avec ce petit plus dans la voix qui donne envie. N’hésitez pas à vous laisser aller et à découvrir de nouvelles saveurs, même au niveau des boissons, à des prix fort corrects. L’adage dit que « les voyages forment la jeunesse » n’hésitez pas à tenter ce magnifique voyage immobile, c’est bon pour votre bilan carbone et pour vos neurones, de quoi rester jeune plus longtemps. C’est toujours bon à prendre.

Rue de la Source 73, 1060 Saint-Gilles

www.anju.be

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Humphrey

Humphrey Casablanca, une ville, mais aussi un film mythique expliquant

Les Brigittines

Les Brigittines  Il faut parfois révéler des secrets, et cet

Aller en haut