La Fromagerie d’Ambly, une fromagerie pas comme les autres…

Le fromage wallon, on en parle de plus en plus, et on le mange aussi de plus en plus. Mais qui dit consommation en augmentation, dit production qui suit. Et là aussi, les choses changent positivement.

Des Fromagers qui se professionnalisent

Longtemps considérée par les éleveurs eux-mêmes comme un p’tit boulot d’appoint, une activité accessoire, la production de beurre, de fromages devient peu à peu un job à part entière. Parfois même, aujourd’hui, on trouve des fromageries sans ferme.

Les fromagers achètent le lait dans leurs environs immédiats, comme il est d’usage dans de nombreux pays « fromagers » dans le reste du monde. C’est un changement important. Bien sûr les grosses fromageries travaillent sur ce principe depuis des décennies, mais la nouveauté se situe au niveau des fromageries plus artisanales. Le mouvement fut amorcé il y a une bonne dizaine d’années par la Fromagerie du Samson dans la vallée éponyme.

Il y a des donc de plus en plus de fromagers à temps pleins, bien formés, qui envisagent cela comme une activité à temps plein et non plus comme un complément de salaire. Lisez bien, je n’émets aucune critique vis-à-vis des gens qui complètent les maigres revenus de l’élevage par des activités complémentaires, loin s’en faut. Je tente juste de mettre en exergue une autre démarche.

Le travail c’est la santé

La fromagerie du jour se trouve juste à côté de Marche-en-Famenne, à Ambly précisément. C’est l’histoire d’un couple qui en veut, qui se bouge pour produire un fromage de qualité et qui a un paquet d’idées. Et ça marche, on vient de loin pour leurs tomes. Il faut dire que le fromager a étudié en Franche-Comté, où l’on produit un p’ti truc bien sympa. Puis il a roulé sa bosse dans une très grosse fromagerie du Sud du Hainaut, avant de s’installer à Ambly. Il produit du fromage au lait de vache, mais comme ils trouvaient le temps un peu long, son épouse et lui ont décidé d’acquérir un troupeau de chèvres afin de varier les plaisirs. Lors de mon passage, il n’y avait « que » des fromages de chèvre frais, en buchette aussi. Remarquables sachez-le ! Il devrait y avoir des tomes aussi pour l’été, si vous en goûtez n’hésitez pas à me revenir. Dans les tomes de vache, j’ai craqué pour un petit délire au jambon d’Ardenne. C’est carrément criminel tellement c’est bon, un peu régressif aussi. Il est impossible de ne pas aimer, croyez-moi !

On trouve les fromages d’Ambly sur place ou sur les marchés des environs.

Fromagerie d’Ambly (les saveurs du pays de Marche)

Rue Principale 31, 6953 Ambly

p-xdeville@hotmail.com  0474 47 58 67