Choucroute à l’Estaminet

Choucroute à l’Estaminet

Lorsqu’il s’agit de choucroute, un flot d’expression vient instantanément à l’esprit des locuteurs. On peut y pédaler, chercher un rapport et un tas d’autres choses ; mais d’où vient-elle au juste ? Probablement d’Europe centrale, ou de Scandinavie. Une légende affirme même que c’est grâce à elle que les Vikings seraient parvenus si facilement à envahir nos contrées à une certaine époque. C’est que cette préparation de choux est une lacto-fermentation riche en oligo-éléments, vitamines multiples et variées et permettait aux navigateurs aux longs cours d’échapper au scorbut. En plus, ça se conserve longtemps.

De nos jours la choucroute, surtout chez nous, a forcément l’accent alsacien. Elle peut-être royale parfois, ce qui est paradoxal dans une république, mais allez donc chez Julien à Fouday, vous m’en direz les nouvelles.

La choucroute, wallonne aussi.

Cela dit, c’est un peu restrictif de se cantonner à l’Alsace, car la choucroute peut provenir d’un tas de coins, allant de l’Allemagne à la Hongrie en passant par… La Belgique.

Ben oui, il suffisait d’y penser. Enfin presque. Un jeune agriculteur en quête de diversification s’est pris de passion pour la choucroute. Et même un peu plus que ça. Il a donc testé, planté, coupé, fermenté. Encore et encore. C’est que tous les choux ne font pas farine au moulin. Sa plantation de choux est secrète, c’est son trésor à lui. Ensuite, il y a la coupe. Ici, elle est courte et relativement épaisse, ce qui la rend presque croquante en bouche. Et puis, il y a la fermentation, tranquille, naturelle, mais grâce à sa coupe et à la sélection des variétés, elle n’est pas très acide. C’est même ce qui la différencie franchement de sa cousine rhénane.

Mais la choucroute wallonne ne serait qu’une bonne idée si elle n’était pas assortie d’une belle histoire. Notre producteur rencontre et tombe amoureux d’une restauratrice gembloutoise. Le tandem idéal pour promouvoir cette belle aventure. Dans son Estaminet, on prépare la choucroute sans chichis, sans artefacts inutiles. C’est succulent tout simplement, le goût, la finesse, tout est respecté. Accompagnée d’une bière locale, et de Grenailles à la peau au beurre, on confine au sublime. Il n’y a pas que l’hiver pour savourer le plaisir de ce plat et apprécier le service tout en sourires de la maison, donc vous n’aurez aucune excuse.

Choucroute wallonne. Rue de Fleurus 133 a 5030 Sauvenière. Tel :0477/940541

3,5€/kg. Avec des magnifiques charcuteries locales, 20€, au restaurant L’Estaminet, Place Saint-Guibert, 6 à 5030 Gembloux. Tel : 081/615757.

https://estaminetgembloux.com

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

L’Arogante

L’Arogante Ces deux-là se disent que tous comptes faits,

Titre

Aller en haut