Le Bistro, le restau brasserie à la Porte de Hal

 

Le Bistro, le restau brasserie à la Porte de Hal

Lorsque l’on écoute les restaurateurs, les professionnels de l’HoReCa se plaindre de leurs conditions de travail, comme une antienne, revient toujours la difficulté de trouver du personnel ; même pas forcément compétent…

 

Coup de maître du décorateur

Totalement par hasard, je poussai la porte d’une brasserie juste en face de la Porte de Hal. Au niveau du cadre, y’a pas à dire, c’est bien travaillé. Dans le style vieille brasserie bruxelloise traditionnelle, comme on en fait depuis une trentaine d’années, avec des plaques émaillées de vieilles pub brassicoles sur les murs, des tables en bois brut et un boucan plutôt élevé. Des volées d’escalier à claire-voie, mélange d’acier perforé et de bois, pour alléger le volume, de la brique aux murs. Bref, cela à l’air dans son jus. C’est là le coup de maître du décorateur maison, car tout est nouveau à quelques détails près. Il suffit de donner un petit coup de doigt pour l’entendre. Mais on s’en fout, cela fait illusion comme il le faut, ce serait bête de bouder son plaisir. J’avoue que la fausse voûte en plein cintre, avec le vitrail placé dessus est bluffant et confère une petite touche sacrée à l’ensemble.

Du simple et du bon

La carte est tout à fait classique, des croquettes en entrée, des moules, des chicons au gratin, des pâtes, de la volaille archiduc, des morceaux de BBB, notre race nationale et voilà, vous avez fait le tour de la question ou presque. La carte des vins et des boissons est gentillette. Bref, tout cela est fort bon mais pas de quoi abattre la moitié de la forêt amazonienne pour coucher cela sur papier hein.

Une équipe souriante, vivante et efficace

Oui, mais non, justement. Parce que là, mention spéciale pour l’équipe en salle ! Ils sont représentatifs de la population réelle de Bruxelles dans ce quartier. C’est la famille Benetton, avec le sourire et un dynamisme qui fait plaisir à voir.  Houla, je vous sens venir, vous allez me dire que c’est parce que j’étais invité, qu’ils me connaissaient, qu’ils m’ont reconnu. Et bien non, j’y suis allé par hasard, l’endroit était bondé, et je n’étais pas invité. Et toc !

Simplement, avec ma convive, nous nous sommes fait la réflexion qu’il faudrait faire quelque chose à propos de ce restaurant au travers de son équipe de service. Pas un seul d’entre eux ne montrait ce visage pénible que l’on rencontre bien trop souvent dans les métiers de service : je suis là parce que j’y suis bien obligé. Ici, pas du tout, cette jeune équipe, bondissante en souplesse, composée exclusivement de mecs à l’exception de la barmaid, est probablement le service le plus vivant, efficace et souriant qu’il m’ait été donné de rencontrer durant ces dernières années.

On va au restaurant pour une ambiance, une globalité

J’ai pour coutume de dire que personne ne va au restaurant pour manger simplement, quand on a faim, un sandwiche fait amplement l’affaire.

On va au restaurant pour une ambiance, une globalité. On mange avec les neurones aussi. Que l’assiette soit belle et savoureuse c’est une chose. Mais si elle est proposée par des gars ayant un balai enfoncé dans le fondement, ce sera moins agréable que si elle est proposée par une équipe joyeuse et aimable. CQFD. Faites le test par vous-même et on en reparle.

D’ailleurs la haute gastronomie ne s’y trompe pas, elle remet en avant doucement mais surement, le service en salle. On assiste de-ci, de-là, au retour des découpes et préparations en salle. Les serveurs ne se limitent plus à juste porter des assiettes. Un peu comme certaines mannequins ne sont plus juste des portemanteaux. Quand, dans un métier de service, au contact direct du client, on met un peu de soi, c’est toujours gagnant. C’était le cas ce soir-là, à cet endroit-à.

Bref, allez manger un bout et voir une équipe qui a envie, c’est tellement réjouissant que cela changera votre journée.

 

Le Bistro

boulevard de Waterloo 138

1000 Bruxelles

Tél 02/539.44.54

https://le-bistro.be

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Rubis, cave-bar à vins à Saint-Gilles

Rubis, cave-bar à vins à Saint-Gilles 3 questions à Pierre Val, le patron de Rubis, une cave-bar à vins qui se propose de faire goûter du vin dans un eprit culturel.   Formé à l’œnologie, Pierre Val aime les vins qui ont une histoire à raconter, les vins qui «parlent» de leurs racines, du vigneron qui les a élevés, du climat qui les a bercés…

10 Forchette

  10 Forchette  Non, il ne s’agit pas d’une faute

Titre

Aller en haut