Il Viticolo, une perle cachée dans le Brabant wallon

Pour « trouver » des restaurants, hors des sentiers battus et des endroits à la mode, histoire de me démarquer un peu, je dois être ouvert et à l’écoute de mes camarades. C’est une fois encore le cas cette fois. Que celle et lui qui ont eu cette excellente idée soient remerciés ici, publiquement.

Il Viticolo c’est l’histoire d’un déménagement

Comme tant de commerçants, les patrons ont décidé de fuir la capitale pour gagner en qualité de vie, de circulation et de parking. Des environs du rond-point Schuman, les voilà heureux en Brabant wallon. Certes, ils sont bien cachés, mais les bonnes tables ont cette faculté à se faire reconnaître rapidement qui fait que leur adresse est rapidement sur toutes les lèvres.

C’est une maison basse, un rien timide. Rien de clinquant ne la signale. Une fois poussée la porte, l’accueil est familial. Même lorsque l’on arrive pour la première fois, on se sent comme à la maison tout de suite.

Ce n’est pas tout à fait un restaurant italien, même si certains trucs pourraient prêter à confusion

Le service est souriant, joyeux presque. Le sommelier connaît son Italie sur le bout de la botte, mais il ne se limite pas à ça. Parce qu’il faut de tout pour être heureux, même s’il en faut peu. On boit local aussi ici. C’est d’ailleurs ce que j’ai pris à l’apéritif, une bouteille de crémant de Wallonie du domaine de Glabais. Parce que ce n’est pas tout à fait un restaurant italien, même si certains trucs pourraient prêter à confusion. Certes la carte s’articule en trois mouvements avec les pâtes en second, ce qui est fort transalpin il faut bien le reconnaître. Le lunch en deux service est proposé à 32€ et le menu 7 services à 110€. Vous pouvez aussi prendre une sélection de vins au verre pour l’accompagner pour 55€ et ça les vaut largement.

La cuisine du patron est virevoltante

Il passe d’un monde à l’autre, sans barrière, sans chichis, il utilise toutes les cordes de ses cultures pour mettre en avant les produits de saison et les plus locaux possible. La carte change toutes les trois semaines, les pâtes sont fraîches, quotidiennes et maison. On m’a dit qu’à la belle saison, la terrasse était un spot inratable. Notez-ça dans un coin de votre agenda. On m’a dit aussi que l’adresse était fort courue, les places peu nombreuses et que donc il est fondamental de réserver au moins une semaine à l’avance.

Que demander de plus : des sourires, un service joyeux, une cuisine en finesse ? Vous n’avez plus qu’à réserver et c’est hop.

Il Viticolo

Rue du Bon Voisin 117, 1480 Tubize

Téléphone : 067 63 73 59

www.viticolo.be

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Biercée, le Bitter

Biercée, le Bitter Les afficionados s’abreuvent d’Eau-de-Villée depuis des

Titre

Aller en haut