Alsace, du verre au ballon…

Alsace, du verre au ballon…

Les petits oiseaux dans la forêt qui chantent, chantent, chantent si joyeusement, qui réjouissent mon cœur…

Vous ne le savez pas et vous vous en foutez a raison, mais sachez qu’en mes jeunes années, au sortir de l’école hôtelière de Namur, j’ai passé un an en Alsace. J’y ai chanté, aimé, rencontré des gens, découvert une région riche en saveurs, en lumières, en émotions.

J’y suis retourné durant cet été, les plaies du Covid ne sont pas encore toutes cicatrisées, mais le tourisme reprend doucement ses droits.

Du goût et des parfums, aussi au naturel et en biodynamie

Il suffit de baguenauder un peu dans n’importe quel village du pied des Vosges pour que nos papilles soient sollicitées quasi en permanence. Parce que l’Alsace c’est ça aussi, une invitation permanente à la gourmandise. Quelle que soit la saison d’ailleurs. Ce n’est à priori pas la région où l’on se rendra pour une cure diététique et pourtant, il y aussi des sources thermales, des ramasseurs d’herbes, de la cuisine sauvage. D’ailleurs, tant qu’a évoquer la nature ; en matière vinicole, l’Alsace est une des régions du monde où l’on trouve le plus de producteurs travaillant en biodynamie et en nature. La nouvelle génération développe aussi une méthode particulière d’élevage long sur peau, qui donne des vins Orange. C’est un épiphénomène qui secoue le cocotier, surprend un peu, et peut même faire des adeptes.

L’Alsace est une terre de cuisiniers et de sommeliers

Et c’est peu de le dire.

L’Auberge de l’Ill a abrité les œuvres d’un Meilleur Sommelier du Monde pendant de nombreuses années. Serge Dubs est un des plus grands ambassadeurs des vignerons locaux dans le monde avec une faconde et une connaissance Himalayesque, du genre inégalée sur cette terre actuellement. Il y a aussi des femmes qui parlent de vin, et vachement bien, c’est le cas d’Anne Weller à Morsbronn-les-Bains. C’est là que je vous emmène cette fois. La Source des Sens, un peu au nord de Strasbourg, une oasis de bonheur à quelques heures de chez nous.

Le Nord du Bas-Rhin, Terra presque ingognita pour de trop nombreux belges

Lorsque nous pensons Alsace, hors de Strasbourg et de Colmar, au départ de la Belgique, c’est, pour la majorité d’entre nous, la Route des Vins qui égrène ses villages de carte postale tout au long du massif vosgien. Et pourtant, on pourrait dire bien des choses en somme des autres coins de cette magnifique région. Tenez, le nord de Strasbourg, que l’on passe souvent à la vitesse de l’autoroute, recèle quelques forets et lacs qui valent le déplacement. C’est là aussi que l’on trouve cet hôtel/restaurant/spa, but de mon article du jour.

C’est un couple de bourlingueurs qui a décidé un jour de poser le sac et de revenir au pays après avoir vu bien des paysages. Une fois fixés, ils se sont retroussé les manches pour bâtir ce magnifique ensemble encore en évolution, des projets ils en ont deux têtes bien pleines.

L’espace bien être, nettement plus qu’un SPA, avec sa piscine extérieure chauffée, ses cabines, son espace cocoon privatif pour deux, ses soins, son service millimétré, vaudrait à lui seul le déplacement s’il n’y avait la cuisine de haut vol prodiguée par Pierre Weller. L’homme pratique le bonheur généreux dans l’assiette. C’est subtil, local sans cliché, ouvert aux influences d’ailleurs ; bref, voilà une cuisine complexe sans complexe, une cuisine qui ose sans déranger. Tant qu’à parler du restaurant, prenez le temps de dormir sur place. Les chambres sont somptueuses, j’ai testé une « nature » à la baie vitrée gigantesque qui permet au bois qui fait face de devenir un élément de décor essentiel. La déco épurée, élégante, agrandit encore l’espace. Et puis, après une bonne nuit, il y a le buffet du petit déjeuner qui vaut largement son pesant de confitures maison et de pain magnifique.

Et la sommelière…

C’est Anne, la patronne, qui est aussi la sommelière. Formée, entre autres, par Serge Dubs, elle connaît ses vignerons sur le bout des doigts. Comble de bonheur elle comprend ses clients à demi-mot, pas besoin de lui faire un long discours, elle change tout dedans, elle change tout autour…ses propositions d’accords mets et vins sont de la belle voltige et si vous lui demandez un avis à propos de tel ou tel cru, elle sera chirurgicale et précise dans sa réponse. Pas de langue de bois ici, et c’est bien ainsi.

La source des Sens

contact@lasourcedessens.fr

Tel 0033 3 88 09 30 53

19 ROUTE DE HAGUENAU

67360 MORSBRONN-LES-BAINS

L’Auberge de L’Ill

https://www.auberge-de-l-ill.com/fr

2 Rue de Collonges au Mont d’Or, 68970 Illhaeusern, France

Téléphone : 0033 3 89 71 89 00

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Jo la Frite

Jo la Frite Jo… Pas le taxi Certes les restaurants

Titre

Aller en haut