L’Ours Rouge

L’Ours Rouge

Non, il ne s’agit pas d’une variante de l’ours bleu, cette blague populaire et si bien dite par un grand comédien wallon. Il s’agit vraiment d’un restaurant.

Le hasard me guide souvent lorsqu’il s’agit de choisir un restaurant pour dîner. Encore plus quand c’est loin de chez moi. Pour ce dîner-là, c’est même un peu plus puisque les deux tables où je voulais m’attabler étaient complètes.

D’extérieur

Une villa année septante cossues en bord de grand route, parking devant et derrière, rien de bien excitant. Une fois la porte franchie, c’est la surprise. On pourrait se croire dans un chalet, une grange à la campagne. Du bois brut aux murs, un peu de brol vintage, le décor est joueur et l’on se laisse vite prendre. La grande salle, où trône un bon gros poêle, est un poil plus classique, quoi que l’on y retrouve cet esprit boiseries/trophées de chasse/ Ardenne. Bref, j’ai été dépaysé avant de m’asseoir.

Le service était assuré par une dame qui avait tout l’air d’une patronne tant elle connaissait son job et le faisait avec cœur. Elle nous a détrompé, mais elle avait été patronne de restaurant et cela transparaissait dans chacun de ses geste. La carte est assez classique, mais j’adore. Il y a un côté éternel dans cette cuisine, qui plait à la clientèle. Les gens à qui j’ai parlé sur place, de table en table, louaient les saveurs de leurs plats.

Au menu

En plat, justement, nous avons pris un faisan « brabançonne ». C’était tout simplement parfait. Il y avait des chicons braisés comme quand j’étais petit (Oui, je suis un enfant qui aime les chicons depuis toujours) une fois le volatile achevé nous avons saucé à qui mieux mieux dans la poêle de présentation, impossible de ne pas terminer. En entrée j’ai adoré ma poêlée de rognons et champignons, avec son petit feuilleté en garniture. C’était parfait, tant au niveau de la cuisson que de la sauce. C’est le genre de plat où l’on comprend de suite que le chef à du métier. Tout est équilibré, pas d’artifice pour camoufler un manque quelconque. J’ai vraiment adoré. La carte des vins est courte, mais plutôt abordable, ce qui est n’est pas à négliger. Si vous êtes perdu, n’hésitez pas à demander de l’aide, la dame fait ça très bien.

L’histoire et le pourquoi de ce nom surprenant, vous les demanderez lorsque vous vous attablerez là, faites passer le service au confessionnal, vous saurez tout et vous serez heureux. J’ai beaucoup aimé cette adresse, comme une bulle échappée du XXème siècle, et je vous invite à vous y rendre dès que vous en aurez l’occasion.

L’ours Rouge Rue Saint-Jacques 306. 5500 Dinant

www.oursrouge.be

306ours@gmail.com

Tél : 082 / 61 37 67

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Titre

Aller en haut