Le Château de Courban: Excellence et petits bonheurs

Le Château de Courban: Excellence et petits bonheurs

Avec ce printemps qui sent franchement l’été, ces week-ends plus ou moins prolongés par des ponts et des viaducs, le besoin de se changer les idées n’a jamais été aussi pressant.

Pas besoin de faire la queue à l’aéroport le plus proche, de prendre le train couchette pour un voyage interminable, même si nocturne, pour trouver une destination franchement dépaysante. A quatre heures de voiture de notre jolie capitale, littéralement au milieu de nulle part, se niche une oasis de bonheur tout simple qui mérite le détour.

Un domaine extraordinaire au milieu de la campagne

Idéalement situé à une heure de Chablis, de Troyes, une heure trente de Dijon et sa toute nouvelle cité de la gastronomie, à une encablure de Colombey-Les-Deux-Eglises, il y a Courban. 110 habitants en comptant large, les paysages verdoyants du centre de la France s’étalent à perte de vue, du calme, de la tranquillité, que vouloir d’autre ? Ben… manger mieux que bien. Et là, bonheur, il y a un restaurant, reconnu par le guide pneumatique par un étoile, ce qui signifie qu’il mérite le détour.

Dans un magnifique ensemble, autour d’une belle maison de Maître, s’étalent des surfaces d’eaux qui jouent le rôle de miroir, un pigeonnier aménagé en chambre de luxe. Ne manquez pas la salle de bains à deux baignoires tête-bêche, et un peu sur le côté, un espace relaxation autour d’une piscine en plein air et d’un centre de bien-être de la marque Nuxe. Vous l’avez compris, personne ne vient ici par hasard, c’est un but en soi. La formule idéale s’étale sur deux nuits, avec un repas gastronomique le premier soir et le menu du chef le lendemain.

Chef Japonais et gastronomie de haut niveau

Originalité de l’endroit, le chef et toute la brigade de cuisine viennent du pays du Soleil Levant. Oui, mais ce n’est pas un restaurant japonais, loin s’en faut. Takashi Kinoshita fait carrière au plus haut niveau en France depuis plus de 20 ans. Il prodigue une cuisine qui mêle intelligemment les belles influences de ses deux pays de cœur, même si le Japon n’accorde par la double nationalité à ses ressortissants, un cœur peut avoir des saveurs différentes.

Lors de mon passage, une préparation d’asperges « sakura », à la feuille de cerisier du printemps, guanchiale, en feuille de pâte Filo, m’a mis sur le flanc. C’était magistral tout simplement. Un équilibre dans les saveurs, les cuissons, la texture ; et, fleur de cerisier sur le gâteau, c’est véritablement original. Enfin une cuisine de haut niveau franchement différente et rien que cela vaut déjà le voyage de l’hédoniste.

Si on ajoute un accueil chaleureux, familial, assuré par les patrons eux-mêmes et une équipe internationale dont une sommelière japonaise qui n’a rien à envier aux vieux briscards blanchis sous le harnais de chez nous. Qui dit équipe de sommeliers dit belle carte de vins. Celle-ci fait la part belle aux Champagnes et aux Bourgognes des environs immédiats, il y a de quoi lire et rêver en fonction de vos moyens.

« Le bonheur est dans le près », donc pas loin. C’est simple. Il suffit d’y aller tout tranquillement.

Le Château de Courban

7 Rue du Lavoir,

21520 Courban, France

Tél : +33 3 80 93 78 69

https://chateaudecourban.com

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Titre

Aller en haut