Découvrez l’histoire savoureuse de L’Arobase à Louvain-la-Neuve : résilience, gastronomie inventive, et convivialité au Cercle du Lac

Qui a inventé ce signe ? Houlala, les origines sont floues et remonteraient aux environs de l’an mille. On évoque même un caractère latin qui signifierait Ad. Ce qui veut dire « Près de… ». Ça tomberait bien que ce soit le sens qu’aient voulu donner les patrons de cette gentille adresse, je vous raconte.

Quand on se relève, on est plus fort

La restauration est un métier difficile, souvent ingrat et pas seulement pour les mains. Les histoires moyennement drôles font florès dans ce monde-là. Mais il y a deux manières de vivre ses difficultés. Soit on s’écroule et on se lamente sur le sort injuste. Soit on prend son courage à deux mains, on retrousse ses manches et on repart encore plus fort. Laetitia et Olivier, avaient concrétisé leur rêve de restaurant au « 117 ». Mais le feu en a décidé                                                                  autrement. Pas forcément bien assuré, comme beaucoup trop de gens ; il leur a fallu un peu de temps pour se relever. Voilà qui est bien fait.

S’entourer de Sébastien Leroy et de Laurent Oyen en cuisine, un duo talentueux qui fonctionne bien

Mais quand on a le cœur grand comme le leur, il est normal de s’entourer de talents qui ont aussi subi des revers malgré leurs talents respectifs. Ils sont donc deux chefs  pour assumer les fantasmes culinaires des deux en salle. En fait comme les Trois Mousquetaires. D’une part Sébastien Leroy que l’on a connu pendant des décennies au « Petit-Fils » à Lasne. D’autre part Laurent Oyen de la Villa Monceau à Louvain-la-Neuve. Cette joyeuse team a décidé de faire la nique au mauvais sors et de prendre chaque jour comme fête ou presque, avec dans un coin de la tête de faire la nique aux aléas de la vie. On dirait que ça marche.

Terrasse couverte, restaurant, organisation d’événements. Tout s’y prête.

Installés dans le restaurant du Cercle du Lac à Louvain-la-Neuve, l’équipe propose une vaste terrasse couverte d’une tente « berbère ». Bon d’accord, pour l’instant c’est moins utile, mais ça reviendra soyez en sûrs. On peut aussi profiter du grand hall pour organiser des évènements de tous types, même des concerts. Bref, il y a de quoi rêver. Côté assiette, on peut aussi avoir les yeux qui brillent. Lors de mon passage j’ai dégusté des ravioles de foie gras dans un bouillon de légumes à la citronnelle (18,5€) et en plat une pluma de porc « Sattelschwein » de la ferme Simon à Glabais, vinaigrette vierge et mesclun (25€). Et en dessert, pour une fois, un véritable péché, je n’ai pas d’autre mot pour la brioche en pain perdu. (11€) J’en ai encore les larmes aux yeux tant c’était monstrueusement bon. Dans le pile ou face de la vie, l’Arobase a décidé de jouer le côté face, avec joie et bonne humeur ; allez-y voir par vous-même. La résilience a bon goût !

L’Arobase ( Cercle du Lac)

Bd Baudouin 1er 23, 1348 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Téléphone : 0475 63 73 58

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Le cidre

  Le cidre Dans ce même mouvement qui agite les

Titre

Aller en haut