Découvrez le Mont des Anges : une alliance vinicole entre une Française et un Belge

Une Française, un Belge

Une vinificatrice de grand talent, Laurianne Lejour est parvenue en quelques millésimes à faire de cet outsider un domaine avec lequel il faut désormais compter.

Vincent De Busscher, co-pilote magnifiquement la communication et la culture du domaine. Bref c’est un tandem qui casse la baraque.

1er millésime en 2018 et depuis c’est un véritable carton année après année.

Sur les terroirs calcaire et silex de Spiennes et Nouvelles où se trouve le vignoble, l’expression du chardonnay et du meunier, est vraiment exceptionnelle. C’est peu de dire que le 3è acteur en bulles de cette région du Hainaut est probablement gâtée par les Anges.

Un style tout à fait différent de ces grands cousins et néanmoins voisins, nous permet à nous, consommateurs, de nous faire plaisir trois fois plus. Si c’est pas ça le bonheur, je n’y comprends rien.

Cuvée 2020 Blanc de blancs 100% chardonnay

La bulle est fine et régulière comme il se doit. Le collier se maintient bien. Le vin a une robe or blanc. Premier nez, c’est très très floral, ça part un peu dans tous les sens (tilleul, acacia, fleur de cognassier). On part ensuite vers de la noisette fraîche, du beurre, en résumé c’est bien typé chardonnay. En bouche, c’est très fin avec un joli gras. Le bois est parfaitement fendu. Il soutient la structure sans écraser. Un vin parfait d’apéritif, tout ce qu’on aime dans une bulle, l’élégance et la fraîcheur. 16/20

Cuvée 2020 Blanc de meuniers 100% meunier

La robe est or rouge tirant vers le topaze léger. La bulle est fine. Au premier nez, on est sur des notes de biscuits, assez classique du meunier et ce petit côté rôti de viande blanche et quelques fruits exotiques. Ça évolue très bien. En bouche, j’aime le côté assez raide, c’est dosé très bas (à 4 grammes). On retrouve le côté rôti en bouche, très clairement. Là, on est franchement sur un vin de table. Idéal pour accompagner une belle volaille avec quelques champignons des bois. 16/20

Cuvée 2020 extra brut

J’aime vraiment beaucoup cette cuvée pour son côté tranchant, vif, avec un joli gras sur la fin. Une belle matière marquée par le chardonnay mais avec une ampleur sur la fin. c’est à la fois rond et nerveux. C’est un vin qui convient à presque toutes les circonstances de la journée, du petit-déjeuner au retour d’une nuit folle pour se rafraîchir. 18/20

Cuvée 2020 brut 47% pinot noir 17% meunier 36% chardonnay

Une approche très classique pour ce brut qui est probablement censé être la clé de voûte de la gamme.

C’est sur les cuvées brut que l’on peut juger au mieux la qualité du travail des vignerons parce que ce sont les cuvées les plus répandues et quelque part les plus complexes à réaliser. Complexes parce qu’il faut créer la constance et le style de la maison à travers une cuvée emblématique qui ne soit pas extravagante.

Un nez plutôt vineux, marqué par le fruit du pinot noir. La bouche est ronde, bien charpentée, une jolie amertume équilibre la fin. Je suis certain qu’avec encore quelques années, le potentiel des vignes s’exprimera de plus en plus clairement. C’est vraiment très beau et bon. 17/20

Cuvée 2021 rosé 64% meunier 26% chardonnay

Le rosé  est un exercice de style qui me laisse un peu perplexe.  C’est joli le rosé mais pour qu’il s’exprime pleinement, il faut lui laisser du temps, plus que la moyenne. Ici la robe, est vraiment très élégante. C’est une couleur de rosé « qui claque » comme diraient les jeunes. Au nez, le meunier balbutie encore un peu mais il est déjà perceptible en bouche. Ce qui confère une structure particulière à l’ensemble.

Dans l’ensemble, tout est là, présent, un peu de fruits rouges, un peu de pomme, un côté charnu mais il faudrait lui laisser encore deux ou trois ans pour qu’il s’exprime pleinement.

C’est donc une bouteille que vous achèterez maintenant pour être certains d’en avoir et que vous laisserez dans votre cave pour être sûrs de la boire à son optimum. 16/20

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Titre

Aller en haut