Bar Bulot

Qui peut le plus peut le moins, l’adage est bien connu. C’est ce que se sont dit Joachim Boudens et Gert de Mangeleer après avoir fermé les portes de leur 3 étoiles Michelin il y a quelques années. Ils ont pris le temps de la réflexion et de leurs idées sont nés. Deux restaurants nommés Bar Bulot à Anvers et Brugge. Je m’en suis allé juste à côté de la Venise du Nord. Grand bien m’en a pris.

Dans la Venise du Nord

A un jet du centre de Brugge, Maxime Depreitere en salle et Destin Cannaert en cuisine donnent une âme nouvelle à cette ferme qui a vu vivre un temps, un des établissements parmi les plus connus du monde en matière de gastronomie.

Le cadre est bien plus que ce que l’on est en droit d’attendre d’une brasserie. En fait supprimons cette idée de nos esprits, il s’agit d’un restaurant. Tout simplement.

Le personnel s’adapte aux francophones

La carte ne propose pas de « bistronomie » parce que ce mot qui sert souvent d’excuse aux médiocres pour excuser un manque de finition, ne signifie rien.

Je ne m’attendais à rien de particulier quand mon hôte du jour m’a emmené manger là-bas. Le triste hermétisme entre nos régions m’a contaminé et je n’avais pas encore entendu parler de l’endroit. J’ai été agréablement surpris en entrant. Une grande banquette bleue-Roi court au milieu de la salle. Les tables sont nappées de blanc, dressées classiquement de part et d’autre de cette banquette. Une immense baie vitrée occupe le fond et s’ouvre vers un jardin aménagé en été. Le service est parfait. Mon hôte avait annoncé lors de la réservation que je suis francophone et j’ai été reçu dans ma langue. La carte que l’on m’a tendue était en français. D’ailleurs, ce midi-là, beaucoup de francophones étaient à table.

Menu et carte des vins, toutes deux très agréables

La carte est courte, très originale, un peu comme la carte des vins, et toutes deux sont remarquablement douces au niveau tarif. Il y a deux menus à 49 et 79€.  Les plats de la carte s’échelonnent de 9 à 54€. Dans un étoilé Michelin c’est un genre de performance qui mérite d’être remarquée. J’ai mangé, en attendant le repas, en partage genre tapas, des goujonnettes de calamar (15€) et des croquettes ibériques (17€).  En entrée une cervelle de veau croustillante, beurre noisette, câpres et citron (19€).

En plat nous avons partagé le dernier râble de lièvre des Polders de la saison avec une sauce Arlequin à la cuisson exceptionnelle. Comme dessert nous avons partagé un café glacé juste parfait (13€). Nous avons bu une coupe de champagne maison André Clouet en apéritif et un verre de rouge de l’Etna pour le plat, une demi-bouteille d’eau . Je ne dispose pas de suffisamment d’espace pour vous raconter par le menu toutes mes impressions. Sachez juste que j’ai été heureux de passer deux heures à cette table et que j’ai conservé un sourire béat longtemps dans la soirée…

Bar Bulot Zedelgem

Loppemsestraat 52

8210 Zedelgem (Brugge)

Tel : 050/70.27.62

www.barbulot.be

Vous avez aimez cet article? Partagez-le:

Tontons à Uccle

Tontons C'est vraiment un rapport prix/plaisir qui déchire brutalement

Titre

Aller en haut