Il n’est jamais facile pour un jeune chêne de pousser à l’ombre d’un grand ; mais quand la lumière passe, la pousse grandit à une vitesse qui décoiffe.

Des jeunes qui font le job

Jordan c’est son prénom. Comme le basketteur qui ne manque pas d’air. Boreux c’est son nom, comme celui de la famille qui a créé l’Auberge de Rochehaut.

Il est un des trois enfants appelés à prendre la suite dans quelques années.

En attendant, durant cet été particulier, et jusqu’au 05 octobre, Jordan est le patron du futur lieu de retraite de ses parents. Quand on connaît le couple, il est difficile d’imaginer qu’ils puissent un jour lever le pied, mais bon, c’est ce qu’ils disent.

Comme il s’agit d’un moment un peu particulier, la famille a décidé de nommer le lieu « l’Épisode ». Je ne suis pas fan en général de série, à part La Casa de Papel, mais c’est une autre histoire.

Dans le premier Épisode, il est question d’un jeune chef talentueux plein de fougue, de son amoureuse et d’une équipe jeune qui fait le job. Ils sont dans une grande maison, mais ce n’est pas une télé-réalité, ici les jeunes sont équipés de sacrés cerveaux et de bonnes paires de bras, de jambes, bref ils bossent sérieusement.

En contre-bas de la grande maison, dont la réception à un côté qui pourrait faire penser à Poudlard (c’est normal pour des jeunes), les parents font bâtir des bungalows sur pilotis qui deviendront bien vite des R-Vierre Lodges. Quand je vous disais qu’ils ne sont pas prêts de s’arrêter.

Mais revenons aux héros du premier épisode. L’été qui vient de passer fut particulier à plus d’un titre. D’une part une fréquentation de la Wallonie absolument exceptionnelle, d’autre part un climat au beau fixe pratiquement tout le temps. Ce qui engendre une pression particulière, surtout pour une jeune équipe qui se lance. Et c’est là que l’on voit que « bon sang ne peut mentir », surtout s’il y a eu bon écolage et que les bases sont solides. C’est le cas. La cuisine de Jordan est à son image, il a l’air un peu mince pour le poids des responsabilités, mais ne vous fiez pas à son côté béjaune. Il sait où il va.

Sa cuisine est généreuse, explosive, imaginative, il y a tout ce qu’il faut dedans pour trouver une patte, un style propre. Le temps amènera l’épure dans la générosité ; mais en attendant c’est hyper réjouissant, joyeux presque. On sent les influences de l’époque, mais il y a du fond, pas juste de la mode et ça c’est juste superbe.

Le service accompagne d’une légèreté souriante ce petit moment de bonheur pour que tout soit complet et équilibré.

Bref ne manquez pas le moment de pur bonheur qu’est ce premier épisode de cette nouvelle série, le 5 octobre il sera trop tard.

L’Episode

Rue de Waillimont

6887 Herbeumont

Téléphone : 061 28 81 10