Osan: « comme un blanc, comme un rosé, comme un rouge »

Peu de gens s’en souviennent, mais le célèbre chef doublement étoilé de L’air du temps Sang Hoon Degeimbre a débuté sa carrière dans la restauration comme Sommelier…

OSAN, c’est bien plus qu’une eau aromatisée

Ce n’est donc pas un hasard si aujourd’hui, Sang Hoon Degeimbre signe, en compagnie de quelques partenaires, une gamme d’eaux aromatisées. Attention, il ne s’agit pas d’eaux parfumées à coup de composants même bio, il ne s’agit pas non plus d’eaux mélangées à des extraits de végétaux. Il s’agit d’eaux infusées à froid, mais c’est un peu plus complexe en fait.

Macération sous ultrasons

Il s’agit en fait de l’utilisation intelligente des macérations sous ultrasons. Restez calmes, ultrason ne signifie pas science-fiction ou chimie délirante, le Fou du labo 4 n’est pas de sortie cette fois.

Le fonctionnement, succinctement, de cette technique repose sur l’utilisation de certaines fréquences pour capter les arômes des produits. Pas plus compliqué que cela même si c’est vraiment bruyant l’air de rien. Je veux dire, histoire que vous ne partiez pas dans des délires psychédéliques, que cette machine à ultrason émet une forte vibration. Mais en fait, on s’en fout un peu, l’essentiel est ailleurs.

Blanc, rosé et rouge

En proposant ces trois eaux, une blanche, une rosée et une rouge, la gamme OSAN joue le clin d’œil. Il n’est évidemment pas question qu’elle puisse remplacer le vin. L’idée de son concepteur est de créer un moment de quiétude, de rafraichissement, pour percevoir autrement certaines saveurs.

Très peu sucré

Pour ma part, je ne suis pas un grand fan de la betterave rouge, je dois le confesser. C’est peut-être parce que cela me sort par les yeux à force d’en voir dans toutes les assiettes depuis 10 ans. Mais lorsqu’elle est «macérée » dans ce cadre-ci, elle est loin d’avoir ce petit côté humus que je n’aime pas. Ici elle joue même sur des notes fruitées. Qui plus est, le chef, joyeux turlupin des saveurs, s’amuse à combiner et l’exercice est vraiment bluffant. Il ne s’agit pas que d’eau sapide, mais bien d’une composition structurée, imaginée pour différents usages. A mes yeux, voilà une excellente manière de cultiver le goût chez les plus jeunes. Cela peut même devenir ludique. C’est aussi, une magnifique alternative aux sodas. Nous sommes loin des 14 morceaux de sucre à la canette, puisque d’une part c’est très peu sucré, et que d’autre part le sucre utilisé est du miel bio du pays.

Bref, ne cherchez pas de prétexte détox à la noix ou d’alternative à des boissons alcoolisées qui ne seraient des arguments pipeaux pour s’autoriser ce petit changement, faites-vous plaisir, un point c’est bon !

OSAN, pour savoir qui, où et combien? : www.osandrinks.com